www.uchronie.org

- point de divergence : Napoléon remporte la bataille de Waterloo
- intérêt : ce scenario rejoint l'histoire réelle dès 1830

- Vainqueur à Waterloo, Napoléon s'empare de Bruxelles. Mais les forces, de toute l'Europe, qui à la mi-1815 se relevaient contre "l'Usurpateur" étaient trop puissantes pour assurer la survie de l'Empire.

Napoléon Bonaparte tente alors une médiation. Les puissances européennes font mine d'accepter, le temps de concentrer des troupes, "la Grande Coalition", - russes, autrichiens, prussiens,... - de l'autre côté du Rhin. 

Comprenant qu'il est perdu, Napoléon accepte de rendre le pouvoir, à condition de proposer aux Français, par référendum, une constitution de nature républicaine, - déposant donc les Bourbons -, et de pouvoir se retirer aux Etats-Unis.

- A la surprise de tous, la constitution "républicaine" proposée par référendum au "peuple de France" début 1816 aboutit à un résultat assez largement négatif. La notion de "République" est encore associée aux spasmes de la Révolution. Et la sagesse populaire y voit les germes de guerres futures avec une Europe encore presque unanimement monarchiste.

- La coalition commence à s'impatienter, quelques centaines milliers d'hommes trépignant aux frontières de "l'Empire" français. Le Tsar propose alors une solution alternative : le maintien en France d'une monarchie constitutionnelle ; mais non point avec des Bourbons sur le trône, mais Eugène de Beauharnais, ex vice-roi d'italie, fils de Joséphine.

Cette solution satisfait, à peu près, toutes les sensibilités. Hormis les Bourbons, celà s'entend. Elle est acceptée par le "congrès" français.

- La France conserve certaines places fortes à la frontière avec la Belgique, de même que la Savoie.

- Napoléon s'exile aux Etats-Unis. Marie-Louise, plus ou moins contrainte, de même que son fils Napoléon II l'y rejoignent. Napoléon Bonaparte meurt en 1824, en Louisiane, confortablement installé dans une maison de maître. Il garde le titre transmissible d'Empereur. Marie-Louise rentre en Europe en 1825.

"L'aiglon" reste en Amérique, car quelque peu "personna non grata" sur le Vieux continent. Il devient un photographe célèbre - un pionnier - des grands espaces américains. Il trouve la mort "en service" au cours de la guerre de sécession, descendance aujourd'hui éteinte.

- Les Bourbons sont autorisés à rester en France. Mais ils conservent leur hostilité au "favori du Corse", Eugène de Beauharnais.

- Celui-ci règne avec dignité. Mais il a du mal à asseoir son autorité. A sa mort, en 1828, on s'avise que la Monarchie, en France, n'est point héréditaire, mais élective.

- Les conflits de faction aboutissent à l'élection du fils de Philippe Egalité, Philippe d'Orléans. Lequel prend le nom de Louis XIX, roi des Français.

- Une trentaine d'années plus tard, la France contribuera à l'unification italienne. Elle y obtiendra le Val d'Aoste et le Comté de Nice; voir carte...