www.uchronie.org

- point de divergence : défaite de Jules Cesar à Alésia (1)
- intérêt : "effet papillon" aboutissant à un "état universel et homogène", à "matrice" celtique.

- Des éclaireurs de l'armée gauloise, envoyée au secours d'Alesia, font, par rapport à notre "continuum", quelques centaines de mètres en plus. Ils s'avisent de la localisation précise de la tentative de percée des troupes de Vercingétorix. L'armée de secours gauloise, frappant au point exact, transperce les fortifications romaines.
C'est la défaite de Cesar à Alésia...

- Cesar meurt au combat. Le vocable "Cesar" désigne aujourd'hui, dans le langage courant, un chef militaire mythomane. Vercingétorix y trouve également la mort.
Le chef gaulois de l'armée de secours, "Comm l'atrébate" est élu roi des tribus celtes.

- Les Gaulois fondent des institutions "monarchiques" donnant une réelle unicité politique à la Gaule; apte à faire face à l'ennemi romain.

- Côté romain, la République reste affaiblie. Pompée, après avoir réuni une armée, prend le pouvoir à Rome.

- Au vu des désordres, "Comm l'atrébate" pousse son avantage. L'armée gauloise s'en va prendre Massilia. Ce qui coupe en deux les territoires de Rome.

- Les autres ennemis de Rome, principalement les Egyptiens, profitent de la situation pour attaquer. Devant la déferlante, Pompée conclut la paix avec les Gaulois, en leur cédant la Narbonnaise. C'est-à-dire les Languedoc et Provence de notre "continuum".

- Il retourne alors ses forces contre l'Egypte du pharaon "Ptolémée XIV". Il le pulvérise, et s'en va jusqu'en Alexandrie. Où il est séduit par la soeur du pharaon vaincu, Cléopatre. Il la laisse sur le trône d'Egypte, en la mariant à son fils aîné.

- En Espagne, un ancien lieutenant de Cesar, Marc-Antoine, ayant réussi à ramener de Gaule une grande partie des légions romaines, parvient à se saisir du pouvoir, et à créer un état indépendant de facto.

- Pompée est proclamé "Imperator" romain. Cela ne change pas grand chose : Rome ne domine plus, et encore, que la partie "est" de la méditerranée.

- A la mort de Pompée, les conflits civils reprennent à Rome. L'Egypte en profite pour récupérer sa pleine souveraineté. Elle s'en va même "cannibaliser" des territoires à Rome. L'impérium gaulois, pas en reste, s'étend sur la Bretagne - la Grande Bretagne dans notre "continuum" -.

Le monde méditerranéen est ainsi, et pour plusieurs siècles, divisé en états antagonistes aux forces à peu près équivalentes.

Les "guerres lagiques" aboutissent, en l'an - 20 av jc à la stabilisation ci-dessus.