www.uchronie.org

- Point de deivergence : Alexandre le Grnad vit jusqu'à 75 ans.

- Intérêt : uchronie permettant de rétablir un grand destin historique.

- Après des années de beuverie et de fêtes, le corps d'Alexandre le Grand s'est affaibli. Il est sauvé, de justesse, en -323, d'une fièvre des marais.

Dès lors, il s'impose une discipline d'ascète, mettant fin à ses excès alimentaire et de boisson. Stricte hygiène de vie qu'il respectera, à l'étonnement de ses contemporains, jusqu'à la fin de son existence. Ce qui ne l'empêchera pas de multiplier les concubines.

- 322/320 : il engage une campagne dans la péninsule arabique, la dirigeant lui-même. Il agrège à son Empire une partie du littoral de la mer d'Oman. A cette occasion, il fonde une unité d'intervention maritime, précurseuse, en quelque sorte, des fusiliers-marins. L'obligation faite à ses membres d'apprendre à nager fut source d'étonnement pour les militaires de l'époque.

- 315 : campagne d'Europe. Il envahit la Dacie et la Thrace, ainsi qu'une partie de l'Illyrie. Mais, dès - 311, il doit repousser l'attaque des tribus celtes menées par le chef Molistomos. Il fonde "Alexandrie de Thrace", sur le Danube, fortifiant sa frontière nord. Mais il arrête là sa conquête de l'Europe. Alexandre le Grand ne souhaite pas "plonger son épée dans les forêts celtes".
Il ne s'implique pas en Méditerranée occidentale. Il conclut un traité avec Cathage, jugeant inutile de le faire avec l'autre puissance émergente de la région : Rome.

En - 310 : répudiation de Roxane, perçue comme intriguante. Elle se retire en Bactriane. Des deux enfants qu'elle lui a donné, seul le premier, "Alexandre Aigos", né en - 323, atteindra l'âge adulte. "Alexandre Aigos" règnera, en "vice-roi", à partir de - 300 sur la partie méditerranéenne de l'empire. Après la mort de son père, il rappellera Roxane à ses côtés. Mais elle meurt en chemin, en - 280, à un âge avancé pour l'époque : 65 ans.

La seconde épouse d'Alexandre, Stateira, fille du roi perse Darius III, devient donc la première en - 310. Elle lui donne plusieurs enfants, dont un, "Alexandre Acheminor", né en - 315, accède en - 290 à la vice-royauté "d'asie alexandrienne": soit l'asie mineure. Stateira meurt de cause naturelle en - 307.

- En - 310, Alexandre le Grand attaque l'Inde, notamment à son grand roi de la partie nord, "Chandragupta maurya". Interviennent alors cinq années de campagnes intensives. In fine, la guerre se solde par un traité, entre "Chandragupta maurya" et Alexandre, s'analysant moins comme une capitulation du premier que comme une sorte de "fusion" entre empire d'Alexandre et Inde. "Chandragupta maurya" renonce au trône en - 305 et se retire.
En cette même année - 305, Alexandre fait de la fille du roi "Chandragupta maurya" sa première épouse. Un fils qu'il aura d'elle, "Alexandre Maurya", deviendra en - 281 vice-roi de la partie "indienne" de son empire.

- Alexandre le Grand se résout à ne rien tenter au délà de l'Inde, militairement parlant s'entend. Depuis longtemps, il pressent que la progression de son empire dépendra d'abord des explorations maritimes. Il a confié à son amiral, Nearque, la construction d'une flotte.
Il fonde des comptoirs d'escale : abris fortifiés dans des iles, garnisons, approvisionnements en eau douce. (voire points sur la carte).
Les explorations lancées par Nearque s'orientent essentiellement dans l'océan indien : afrique de l'est, indonésie; golfe de thailande. Ses flottes atteignent madagascar et l'indonésie, mais pas l'australie, le pacifique ou le cap de bonne espérance. Nearque disparaît en - 295, au cours d'une expédition dans le sud de l'océan indien. Quelques tentatives dans l'Atlantique, par la Méditerranée, sont faites.
Les essais d'exploration terrestre en direction des plateaux tibétains ou des plaines sibériennes, voire de l'asie du sud-est, feront long feu.

- Vers - 281, sentant sa fin proche, et conscient de la difficulté à perpétrer l'unité de l'empire, Alexandre décide que ses trois fils "vice-rois" règneront chacun leur partie donc :
. la partie méditerranéenne à "Alexandre Aigos";
. l'asie mineure à "Alexandre Acheminor";
. les indes à "Alexandre Maurya";

Par ailleurs, il placera ses enfants adultes issus de concubines - 21 ! - aux plus hautes responsabilités de l'empire. Ils feront, bien entendu, souche. On a ainsi récemment établi avec certitude, grâce à la tracabilité adn, que les "vieilles noblesses" d'Inde et d'Europe sont toutes plus ou moins apparentées à Alexandre; en dépit des bouleversements de l'Antiquité.
- Il meurt de cause naturelle, dans son sommeil, en - 280. Alexandre le Grand dont le corps momifié est conservé dans son mausolée d'Alexandrie d'Egypte.

Le reste est une autre histoire...