www.uchronie.org

- point de divergence : découverte des côtes américaines par des navigateurs venus de Chine

- intérêt : uchronie appliquée à un évènement historique situé dans le Pacifique

état de la présence asiatique au

 xonowon au début du XIX ème siècle.

LA DECOUVERTE :

L'empereur Ming Xuande, en 1433, lance des expéditions maritimes dans le nord-est, afin d'établir des alliances de revers aux tribus mongoles menaçant la Chine. Un compagnon de l'Amiral Zheng He, le grand marin chinois ayant mené de nombreuses missions vers l'océan indien, connu sous le nom de Ba Yao, est chargé de ces opérations. Il définit un nouveau modèle de navires, plus adapté aux voyages dans les latitudes septentrionales, rappelant vaguement les caravelles.

La progression se fait par sauts de puce, plus ou moins réguliers. En 1460, les iles aléoutes sont atteintes. Les contacts avec des rivaux potentiels des Mongols étaient cependant décevants. Les choses auraient pu en rester là.

Mais un événement fortuit se produit. Désireuse d'éloigner un rival potentiel, Wan, la concubine de l'empereur Zhengtong, incite ce dernier à envoyer le prince « Teng Chou » en expédition maritime prolongée. Après avoir atteint les Aléoutes, son charisme sur ses hommes lui permet de prolonger vers le sud. Où il atteint le niveau actuel du 46 ème parrallèle, avant de rentrer, en 1488, par le même chemin.

Les explorateurs chinois donnent à ce pays le nom de « Xonowon », transcription phonétique d'un mot d'une tribu locale, les « chumash », signifiant « oiseau ». Les bateaux chinois leur apparaissaient comme des « oiseaux sur l'eau ».

L'EMERGENCE D UNE VOLONTE DE COLONISATION :

Les précédentes découvertes de l'amiral Zheng He ne s'étaient pas traduites par une volonté de colonisation. Mais le sage empereur Hongzhi, décide, vers 1500, d'utiliser ces découvertes. Il craignait que les japonais ou les mongols n'en profitent. Il croyait que ce pays immense cachait un accès à l'Occident; la même croyance que Colomb, mais à l'inverse.
Il déclenche un début de colonisation. La « ligne droite » pour aller au Xonowon est découverte dès 1503.

Au départ, les premiers peuplements s'effectuent laborieusement. Mais les mandarins chinois voient dans le Xonowon une façon d'éloigner certains militaires gênants. Afin d'y expédier certains, ils leur font miroiter un pays aux ressources immenses.

Donc, vers 1520, une volonté plus claire d'implantation durable s'affirme. Certains militaires chinois en viennent à faire un point d'honneur d'une réussite durable de l'implantation chinoise.

A partir de 1540, on y envoie également des bureaucrates ou mandarins en disgrâce, ainsi qu'une partie de leur suite et entourage. Il y a à peu près 10 000 habitants au milieu du siècle.

Au contraire des européens, les explorateurs chinois n'ont jamais vraiment cherché un passage direct vers l'Europe, ni même guère poussé au-delà l'exploration des côtes américaines. Y disposer d'une colonie de peuplement leur suffisait, en tous cas à ce moment.

LES CONSEQUENCES SUR LES AUTRES PEUPLES

Au début du XVI siècle, les européens interceptent des informations en provenance de Chine sur la présence d'une « grande ile » à l'est de la Chine. Ils comprennent alors que le continent « Amérique » est un intermédiaire entre l'Europe et l'Asie. La zone occupée par les chinois devient également connue en Europe sous le nom de Xonowon.

Les peuples « autochtones » ou « primo-habitants » du Xonowon sont décimés par les maladies amenées d'Asie. En revanche, l'esclavage n'existera pas.

Le mélange avec les populations environnantes, le métissage, intervient progressivement à partir du milieu du XVIè siècle.

LA PERMANENCE DE L IMPLANTATION :

Le « Xonowon » parvient à rester en paix pendant plus de deux siècles. Les européens viennent vaguement commercer. Les populations amérindiennes ne font guère preuve d'agressivité.
Au début du XVII ème siècle, commence une implantation japonaise, un peu par mimétisme.
Les japonais parvinrent, assez rapidement, à mettre au point des moyens de navigation peu ou prou copiés sur les chinois, puis les améliorer. De fait, ils ne s'en servirent que pour les peu nombreux voyages trans-pacifiques.
Ils s'installent dans la partie sud. Il n'y aura pas, ou peu, de conflits entre les deux colonies de peuplement.

LES CONTACTS AVEC LES AUTRES CIVILISATIONS :

Le relatif isolement du Xonowon le protégea longtemps. Mais au début du XVIIIème siècle, ont lieu les premières attaques par des pirates. Certaines tribus indiennes se montrent également plus agressives.
De plus, les espagnols font preuve d'une hostilité croissante, finissant par voir d'un mauvais oeil cet zone de peuplement indépendante. Intervient alors la « guerre des vingt jours » aboutissant au repli d'une flotte espagnole en 1720.
1764 : A lieu la première traversée trans américaine par des explorateurs chinois.
1776 : Une colonne de quelques dizaines de « xonowiens » parvient à porter assistance aux insurgents américains.

1820 : Le souverain du Xonowon devient un des fils cadets de l'Empereur de Chine.
1826 : Quelques tentatives d'établissements russes débouchent sur des conflits sporadiques. Les Etats-unis s'en alertent. Ils interviennent en envoyant un régiment, et quelques bateaux, par le détroit de Magellan.
L'implantation de populations venues d'Asie prend alors un caractère plus intensif. Le million d'habitants sera atteint en 1840.

1830 : Tentatives expansionnistes du Mexique : les Etats-Unis et le Xonowon s'allient dans une guerre contre le Mexique. En 1840, est signé un traité de paix. Les Etats-Unis s'étendent vers l'ouest, devenant frontaliers du Xonowon.

L'EMERGENCE DE LA REPUBLIQUE ET LE RAPPROCHEMENT AVEC LES ETATS UNIS

1850 : Apres la mort d'un souverain controversé, est créé un état républicain du Xonowon, proclamant définitivement son indépendance. Le « Xonowon » devient état des Etats-Unis. Son hostilité au principe de l'esclavage fait pencher la balance démocratique dans le sens des abolitionnistes. L'abolition de l'esclavage intervient donc de façon pacifique aux Etats-Unis d'amérique. Mais ce qui marque le début d'une présence plus massive des occidentaux au Xonowon.


1880 : Il y a deux millions d'habitants, essentiellement d'origine asiatique, au Xonowon.
1890 : Après la mise en place de la trans américaine ferroviaire, les échanges se multiplient. Les banques chinoises émergent comme financeuses du système financier américain.
1917 : Une forte immigration russe intervient après la révolution.
1915 : La capitale du cinéma s'implante au Texas.
1920 : Le premier président américain originaire du Xonowon est élu.

Le reste est une autre histoire...